Canal + a diffusé les deux premières saisons mais les « ricains » en sont déjà à trois et autant le dire tout de suite : c’est génial ! Une comédie délirante sur fond de fin du monde qui vous fournira en répliques cultes pour dix ans…

Imaginez, la fin du monde, plus personne, pas non plus de zombies, rien que vous et le monde totalement vide. C’est ce que vit Phil Miller, personnage principal de The last man on earth. Pour s’occuper, Phil accroche des Rembrandt dans son salon, tir au lance-roquette sur des grandes roues,  parle avec des ballons (coucou Tom Hanks), brûle des montagnes de rouleaux de papier hygiénique et se baigne dans une piscine de margarita pendant des heures.
Le monde est à lui (Scarfaaace…coucou Booba) et Phil a décidé d’en profiter pour abandonner tout sens des responsabilités et se consacrer à ce qu’il sait faire de mieux : rien. Seul problème, tout seul, Phil commence sérieusement à s’ennuyer. Il prie Dieu de lui envoyer quelqu’un, une femme de préférence, mais attention à ce que tu formules en prière Phil, on peut vite être surpris du résultat.

Voilà grosso-modo le pitch de départ de la série. Vous vous doutez bien que tout va partir en sucette, oui car Phil Miller est un sacré numéro, il faut l’admettre. Doué en rien, surtout pas en relations humaines. Dès lors qu’il rencontre un autre survivant il va de boulettes en mensonges, pour notre plus grande hilarité !

The last man on earth c’est un peu The walking dead, sans les zombies, sans les chapeaux de cowboy, sans les katanas, sans Negan, bref en fait c’est pas du tout The walking dead. Ce serait The walking dead si et seulement si (coucou ton prof de maths de 3ème B) Rick Grimes était interprété par un genre de sosie de Zach Galifianakis (Very bad trip), autant barbu et au moins autant grotesque (dans le bon sens du terme… si si il y en a un).
Enfin bref vous l’avez compris, The last man on earth c’est une comédie apocalyptique, si on osait un jeu de mot pas très fin on dirait que c’est « à mourir de rire »… mais on osera pas.

Allez on est sympas on vous donne 7 bonnes raisons de regarder (7, parce qu’il y en a marre de toujours devoir donner 10 raisons):

1 – C’est drôle, vraiment drôle. Donc vu que c’est un peu le principe d’une comédie, c’est plutôt un bon point.

2- Les références culturelles, historiques et cinématographiques pullulent et quand on aime bien étaler sa propre culture c’est toujours pratique. Si vous n’avez pas de culture et que vous ne comprenez pas les dites références, attendez qu’un autre les remarques et répondez « la culture c’est comme la confiture moins on en a plus on l’étale » (coucou Coluche). Dans tous les cas vous êtes gagnant.

3- Les acteurs sont excellents ! Mise à part January Jones (Mad men, X-men), qui visiblement choisi ses rôles parce qu’il y a man ou men dans le titre,  les autres sont relativement peu connus. C’est toujours sympa de voir un bon casting avec des têtes nouvelles.

4- Ça foisonne de répliques cultes et ça pour les gros série-addict que vous êtes c’est trèèèèès important.

5- Vous pourrez bientôt ajouter à votre vocabulaire un synonyme à blaireau, boulet, tocard et autres jolies surnoms : Tandy.

6- Au bout de 3 saisons on ne s’est toujours pas lassés, la série se renouvelle vraiment bien avec des rebondissements relativement inattendus.

7- Après Friends, Big bang theory et How I met your mother, on se dit tous que c’est impossible de renouveler le genre série-comique. The last man on earth y arrive en gardant l’humour et le casting minimaliste d’une sitcom mais en en cassant les codes (à commencer par la multiplication des décors).

Voilà ça vous fait 7 raisons de commencer mais vous n’aviez besoin que d’une : on vous la recommande (c’est forcément gage de qualité tellement on a bon goût) !

Publicités