Vous êtes vous déjà demandé à quoi aurait pu ressembler votre film préféré s’il avait été réalisé par quelqu’un d’autre ? … Non ? … Vraiment ? Bon bah nous on se l’est demandé, parce qu’on aime manifestement se poser des questions inutiles.

Harry Potter par Steven Spielberg :

Ça n’aura échappé à personne, Steven Spielberg aime les films avec des enfants (non c’est pas ce que vous croyez !). Un film où le spectateur découvre le monde au travers des yeux de petits n’enfants tous mignons et candides pour Steven c’est le graal alors forcément il a décidé de tourner Harry Potter !
Résultat ? A peu près la même chose sauf que Harry finit par mettre Dobby dans un panier à l’avant de son balai volant pour échapper aux mangemorts. Côté casting c’est Tom Hanks qui joue Dumbledore… et Hagrid… et Sirus Black.

Intouchables par Ken Loach :

Aaahhh Ken Loach, tout un poème ! Réalisateur talentueux s’il en est, il a toutefois une fâcheuse tendance à nous pondre des films qui rendent dépressif. Là où tout le monde voit en Intouchables une comédie en puissance lui voit un film sur le handicap et les rapports entre classes sociales.
Résultat ? La vanne du « pas de bras pas de chocolat » prend une tournure sadique, symbole de la vengeance du prolétaire sur le méchant capitaliste devenu handicapé. Vincent Lindon prend le rôle d’Omar Sy et François Cluzet meurt à la fin…

Sausage party par Quentin Tarantino  

Si vous ne savez pas ce qu’est Sausage Party, vous trouverez notre critique ici. Quentin Tarantino a soudainement une envie folle de faire dans le film d’animation et décide de se lancer avec un dessin animé pour adulte (c’est toujours pas ce que vous croyez… quoique).
Résultat ? Il est écrit « bad mother fucker » sur le paquet d’emballage de nos amis saucisses et il y a plus de ketchup, beaucoup plus de ketchup ! Des effusions de ketchup ! La scène de la cuisine dure la moitié du film, on voit les saucisses et les pommes de terre se faire découper en rondelle pendant plus d’une heure.

Star wars par Pedro Almodovar.

Cela n’aura échappé à personne, Star Wars c’est avant tout l’histoire d’une famille aux relations pour le moins compliquée. Or, qui dit histoires familiales malsaines dit forcément Almodovar. Le réalisateur espagnol accourt pour tourner son oeuvre maîtresse, une saga familiale glauque sur fond de science fiction.
Résultat ? Luke Skywalker et La princesse Leïa ne sont qu’une seule et même personne, le personnage étant devenu schizophrène à la suite d’abus sexuels dont l’auteur n’est autre que le vieil Obi-Wan Kenobi. Dans l’épisode V  Dark Vador déclare ceci : « Luke, je suis ton père… et ton frère… et ton oncle… ».  Le film est intitulé L’inceste contre attaque.

Avengers  par Sergio Leone

Fort de son succès dans le Western, Sergio Leone est embauché par Hollywood pour tourner Avengers dans les années 80. L’italo-américain accepte volontiers à condition qu’Ennio Moricone en fasse la bande originale!
Résultat ? Sur fond d’harmonica, les super héros portent des chapeaux de cowboy en plus de leur cape. Clint Eastwood campe un Captain America au regard glaçant qui déclenche des « battle de regard » à a moindre occasion  ! Pour ce film le personnage est renommé le bon. Hulk devient la brute et Tony Stark le truand…

Publicités