Il est actuellement à l’affiche du préquel d’Harry Potter Les animaux fantastiques (dont on vous parle ici) et, étrangement, certains spectateurs semblent encore le découvrir. Mais comment en 2016 peut-on ne pas connaitre Eddie Redmayne ?

Les yeux pétillants et un sourire animant cette bouche qui le caractérise, il court actuellement après des créatures étranges et magiques dans tous les cinémas. C’est d’ailleurs son premier vrai grand rôle « bankable ». Une des raisons qui font qu’Eddie Redmayne est longtemps resté « le mec avec la grande bouche ».

Un talent dans l’ombre

Il y a 9 ans, il jouait dans Raison d’état avec Robert De Niro. Il y a 8 ans, il était dans le film d’époque Deux sœurs pour un roi. Il y a 6 ans, il faisait double coup dans le médiéval, à la télévision dans Les piliers de la terre (adaptation du roman de Ken Follett) et au cinéma dans Black death, aux côtés de Sean Bean (Qui, une fois n’est pas coutume, est mort salement).
Tout ceci dans l’anonymat presque complet, seul son sourire démesuré reste en tête. Son nom ? Personne, ou presque, ne le retient. Pourtant, c’est un talent qui ne demande qu’à se révéler au grand jour, prêt à briller de milles feux.
2012 il est choisi pour jouer avec Michelle Williams dans My week with Marilyn, là encore, le film passe relativement inaperçu…
Le fait est que le brillant anglais n’a pas un physique à la Daniel Craig et aux Etats-Unis Hollywoodien, cela limite les rôles. Il aurait sûrement pu jouer les minets dans une quelconque comédie romantique, Matthew McConaughey et Leonardo DiCaprio l’avaient fait en leurs temps mais avec quelles difficultés pour se débarrasser de cette image de jeunes premiers !
Non, Eddie continue son petit bonhomme de chemin. Il enchaîne les films, soignés mais rarement très prisés au box office, visiblement peu préoccupé par son image. Pourtant en 2008 le monsieur devient égérie Burberry avec Alex Pettyfer et Cara Delevingne, deux personnalités autrement plus bling-bling. N’y voyez pas un tournant dans sa carrière pour autant, il enchaîne avec un rôle dans l’adaptation flop des misérables en comédie musicale en 2013.
Suite à cela, Eddie ne sera plus à l’affiche au cinéma pendant quelques temps… jusqu’en 2014-2015…

La reconnaissance

2014, quelle année ! La 87ème cérémonie des oscars ne sait plus où donner de la tête ! Birdman de G. Inarritu et son Michael Keaton ressuscité , Imitation Game avec le toujours brillant Benedict Cumberbatch, l’American Sniper de Clint Eastwood, l’excellent Selma, le génial Whiplash avec un J.K. Simons qui crève l’écran mais aussi Foxcatcher qui vaut à Steve Carell plutôt habitué aux comédies potaches, d’être nominé dans la catégorie meilleur acteur.
Pourtant, devant Keaton, devant Cumberbatch, devant Carell et même devant le très populaire Bradley Cooper, Eddie Redmayne est sacré meilleur acteur de l’année 2014.
Comment aurait-il pu en être autrement ? Comment ne pas voir le génie dans son interprétation ô combien difficile du scientifique Stephen Hawking, paralysé par la maladie de Charcot. Retranscrivant à la perfection la paralysie et la déformation physique qui en découle tout en gardant cette étincelle de génie dans le regard.
« L’homme à la grande bouche » devient enfin Eddie Redmayne et se voit combler de la plus belle des critiques par celui qui est l’un des esprits les plus brillants de notre époque  » Parfois, j’avais l’impression que c’était moi à l’écran« .

Maintenant, le succès ?

Reconnu par ses pairs, Eddie reste néanmoins peu connu du grand public. Une merveilleuse histoire du temps, bien que largement diffusé connait en effet un succès relatif (seulement 212 000 entrées en France par exemple).
En 2015 pour la première fois, Eddie Redmayne est à l’affiche d’un Blockbuster. Pas de chance, le destin de Jupiter est probablement le pire film du duo Wachowski (Matrix, Cloud Atlas, Sense 8). De toute façon Eddie n’y avait qu’un second rôle, pas très flatteur qui plus est.
L’année suivante, le prodige est à deux doigts d’un exploit fou qui l’aurait fait rentré à coup sûr dans l’histoire du cinéma. Incarnant le premier homme devenu femme grâce à la chirurgie dans Danish Girl, il est de nouveau nominé aux oscars pour le meilleur rôle masculin. C’est finalement DiCaprio qui aura la statuette pour The revenant, privant ainsi Eddie Redmayne d’un doublé historique à seulement 34 ans ! Il serait ainsi rentré dans le club privé des double-oscarisés qui compte, entre autres, Marlon Brando, Sean Penn, Tom Hanks ou Dustin Hoffman (Daniel Day lewis mène la danse avec 3 récompenses).
Peu importe, cela ne fait plus de doute pour personne, Eddie Redmayn est doué, surement l’un des plus doués de sa génération.

Consécration s’il en est, il est choisi pour incarner le rôle principal du tant attendu préquel d’Harry Potter. Une chose est certaine, Les animaux fantastiques et ses nombreuses suites lui garantissent enfin une exposition conséquente auprès du public. Avec un peu de chance nous n’entendrons plus jamais « mais si tu sais, l’acteur avec la grande bouche »…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités