14 septembre 2016, l’été est terminé, les bons films sont normalement tous sortis… Alors est ce qu’il y a quand même quelque chose à voir cette semaine ? Vous le saurez en lisant la suite.

VICTORIA

Ne sait-on faire que trois genres de films en France ? Des polars, des films d’auteurs pseudo intellectuels et des comédies romantiques qui se ressemblent toutes ?
Victoria appartient à la troisième catégorie. thermomètre-navet-+
Avec Virgine Effira en rôle principal on sait tout de suite que ce n’est pas le film de l’année… Elle incarne un personnage à peine déjà utilisé, le gros cliché de la nana célibataire désespérée par sa vie sexuelle, genre de Bridget Jones du pauvre. Avocate, elle héberge sur son canapé un ancien client paumé et dans le même temps défend un ami accusé d’avoir poignardé sa compagne.
A regarder éventuellement un dimanche soir à la télé dans cinq ans si rien d’autre de bien ne passe ce soir là.

 

FREE STATE OF JONES

Inspiré d’une histoire vraie, Free state of Jones nous raconte l’histoire de fermiers et d’esclaves du sud des Etats-Unis qui se rebellent contre l’armée sudiste pendant lathermomètre-faut-voir-+ guerre de sécession. Ils vont ainsi créer un état indépendant qu’ils appelleront Jones, d’où le titre…
Même si la guerre de sécession est un sujet déjà traité maintes fois par le cinéma américain, le film à l’air de suffisamment bonne facture pour mériter le détour.
Surtout, le rôle titre est tenu par Matthew McConaughey et un film avec Matthew McConaughey c’est toujours mieux qu’un film sans Matthew McConaughey.
Probablement le quarantenaire le plus talentueux d’Hollywood. Prends ça Leonardo DiCaprio !

WAR DOGS

La comédie un peu barrée de la semaine. Jonah Hill (True Story, Le loup de wthermomètre-faut-voirall street) et Miles Teller (Divergente, Whiplash), incarnent deux jeunes adultes qui passent des contrats d’armement avec le gouvernement américain. L’un de leurs contrats les obligent à se rendre en Afghanistan. On voit venir d’ici les situations rocambolesques et les rencontres peu sympathiques.
Attention, n’allez pas croire que War Dogs est une comédie aussi déjantée que Very bad trip (du même réalisateur). Là, le propos est relativement sérieux puisque inspiré d’une histoire vraie… c’est peut être ça le plus effrayant d’ailleurs.

 

WHERE TO INVADE NEXT

Une fois n’est pas coutume, on a décidé de présenter un documentaire dans nos 4 films de la semaine. Pas n’importe quel documentaire, le nouveau Michael Moore.
Les amateurs de théories du complot et de l’anti-américanisme primaire ont vu toute sa filmographie, les autres ont au moins entendu son nom.
Michael Moore est un type dérangeant, après les armes à feu (Bowling for Columbine), le système de santé (Sicko), le capitalisme (Captialism: a love story), quelle est sa prochaine victime ?thermomètre-peut-plus-attendre
Cette fois ci Michael ne s’attaque pas à un problème en particulier mais à tous. Il a décidé de faire le tour du monde pour voir comment ça se passe dans les autres pays, pour voir ce que les Etats Unis pourraient apprendre du monde. En bref, mettre fin à l’ethnocentrisme américain, la soit disant plus grande démocratie du monde.
Si le film sera surtout intéressant pour les habitants des USA qui découvriront qu’il y a des systèmes différents du leur, cela peut également être enrichissant pour tous les européens qui s’imaginent que tout est mieux de l’autre côté de l’Atlantique.

 

Publicités